Pages Navigation Menu
Categories Navigation Menu

Visite du Palais Vecchio à Florence

Notre visite du Palais Vecchio nous fait pénétrer à l’intérieur du Palais Vecchio à Florence. Le décor contraste totalement avec son aspect extérieur. Autant on décèle un extérieur massif et puissant, autant l’intérieur est élégant et raffiné.

Réserver une visite guidée  coupe-file  au Palais Vecchio Les passages secrets du palais Vecchio + repas florentin

Visite du Palais Vecchio : La première cour

Visite du Palais Vecchio

LA PREMIERE COUR DU PALAIS VECCHIO qui suit l’entrée est un projet de Michelozzo, dont elle prit le nom, en 1453. Mais dés
1565, à l’occasion des noces de François ler de Médicis, fils de Cosme Ier, et Jeanne d’Autriche, sœur de l’empereur Maximilien II, la cour fut transformée et ornée dans un style maniériste exubérant, sur un projet de Giorgio Vasari.

Vasari décora les tympans des enseignes des églises et congrégations, et des métiers de la ville. Plus bas, on retrouve les villes de l’empire des Habsbourg. Les voûtes sont décorées en grotesque.

Au centre, à la place de l’ancien puits, Battista del Tadda et Raffaello di Domenico di Polo, érigèrent une fontaine en porphyre, surmontée d’un “ange au dauphin” d’Andrea del Verrochio (1476).

Les piliers sont finement décorés de canelures et arabesques. Les fresques murales sont dûes à Vasari lui-même.

Visite du Palais Vecchio : la deuxième cour

LA DEUXIEME COUR DU PALAIS VECCHIO, le Cortile della Dogana (cour de la Douane), possède au contraire des piliers massifs, destinés à soutenir le grand Salon du Cinquecento. Elle se nomme cour de la douane, car les marchandises entrant sur le
Grand-Duché de Toscane transitaient par Florence, avant de repartir vers leur destination finale. Et c’est à la douane que les marchands devaient s’acquitter de taxes.

Visite du Palais Vecchio : la troisième cour

LA TROISIEME COUR DU PALAIS VECCHIO, le Cortile nuovo, dûe à Bartolomeo Ammannati et Bernardo Buontalenti, a été créée pour permettre un accès plus direct aux bureaux.

Visite du Palais Vecchio : premier étage

C’est AU PREMIER ETAGE DU PALAIS VECCHIO que s’expose tout le luxe, la puissance et la finesse des florentins. Plusieurs salles, magnifiques, présentent des oeuvres des plus grands artistes florentins.

SALLE DES DUGENTO (Duecento, le 13e siècle italien)
Le plafond à caisson est de Giuliano da Maiano, le célèbre sculpteur.

SALLE DES CINQ CENTS (du Cinquecento, le 16e siècle italien)
Cette salle, construite en 1495 et 1496, est l ‘oeuvre de Simone del Pollaiolo. Sur les murs Est et Ouest, fresques de Vasari, illustrant les victoires de Florence sur les grands rivaux, Sienne et Pise.

Le pafond à caisson est de Vasari et son atelier. Il célèbre les épisodes importants de la vie de Cosme 1er, la ville de Florence et au centre, la glorification du Grand-Duc de Florence et de la Toscane.

Côté Nord, vers les grandes fenêtres, un vaste couloir, dû à Baccio Bandinelli, permettait de recevoir les hôtes. Il est illustré de scènes historiques, comme la venue du Pape Boniface VIII. Et c’est là que vous trouverez reproduite, la célèbre phrase de ce même Pape : « Vous, les florentins, vous êtes la quintessence ».

LE STUDIOLO est le cabinet de travail d’un prince alchimiste: François 1er de Médicis.
Aménagé de 1569 à 1572, le jeune prince y enfermait des objets d’art et des instruments de chimie. Il était en effet passionné d’alchimie, c’est-à-dire à l’époque, de sciences.

La pièce, reconstituée en 1910, renferme des oeuvres de Bronzino, Naldini, Santi di Tito ou Stradano, qui toutes, évoquent les progrés du savoir et de la science sous forme allégorique.

LES APPARTEMENTS DE LEON X ou Quartieri monumentali, furent la résidence des Priori et Quartieri du Pape Léon X (né Jean de Médicis). Les fresques illustrent la généalogie des Médicis, par Giorgio Vasari, Giovanni Stradano et
Marco da Faenza.

Remarquez « l’entrée triomphale de Léon X sur la Piazza della Signoria ». Vous y découvrirez la configuration de la place della Signoria, avant la construction des Offices.
LA SALLE DE CLEMENT VII (né Jules de Médicis) servait aux célébrations. Elle est décorée par des scènes toutes à la gloire du Pape Clément VII, par Giorgio Vasari, Giovanni Stradano et d’autres artistes.

Remarquez aussi le pavement de terre cuite, de l’atelier de Santi Buglioni.

LA SALLE ROUGE est apparue à la suite d’une restructuration du palais, vers 1865. Après l’unification de l’Italie,  Florence devint (de 1865 à 1870) capitale du Royaume. On procéda alors à quelques aménagements du Palazzo Vecchio, afin d’y loger le Gouverneur de Toscane, le baron Bettino Ricasoli.

Tapisseries des Gobelins, représentant l’histoire d’Esther:
– Le couronnement d’Esther (enlevée par Assuérus)
– L’outrage de Mardochée (tuteur d’Esther qui ne s’inclina pas devant Assuérus)
– La toilette d’Esther (avant sa demande d elibération de son peuple)

D’autres tapisseries se trouvent au Palazzo Pitti.

La présence d’une petitte salle de bain laisse à penser que cette salle rouge était utilisée comme appartement par le baron Ricasoli.

Visite du Palais Vecchio : second étage

AU DEUXIEME ETAGE DU PALAIS VECCHIO,

LA SALLE DES LYS est décorée de fresques de Domenico Ghirlandaio (de gauche à droite, « Brutus, Mucius Scaevola et Camillus », « Saint Zenobe et 2 diacres » et enfin « Decius, Scipion et Cicéron »). Bernardo di Stefano Rosselli orna les autre smurs de lys d’or su fond d’azur. Le lys est le symbole de la bonne entente entre français et Toscans, et plus particulièrement entre les rois de France et les Médicis.

L’APPARTEMENT DES ELEMENTS et salles attenantes, nous dévoile successivement la salle d’Hercule, de Jupiter, de Cibèle, de Cérès, la salle verte, la salle des Sabines, la salle de Pénélope, une salle à manger et la terrasse de Saturne.

Se visitent également, la salle d’audience, la chapelle de la Seigneurie ou chapelle des Prieurs, dédiée à Saint Bernard (relique).

L’APARTEMENT D’ELEONORE DE TOLEDE

Intéressante par les fresques d’Angelo Bronzino sur le plafond de la chapelle et le corridor vasariano; qui reliait le palazzo Vecchio au palazzo Pitti.

A voir aussi, la salle de Gualdrara, la salle de l’horloge, la salle des cartes géographiques (en fait les cartes du 16e siècle, peintes sur les portes des armoires par Ignazio Daanti.

 Retour au Palais Vecchio de Florence




Merci de ne pas poser de questions ici mais sur le FORUM ITALIE svp

Pas de questions ici mais sur le forum ↑                 Laissez un commentaire ↓

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *