Site étrusque de Poggio à Sovana

> En savoir + sur le sujet <   ←   Affichez / retirez les infos complémentaires

Ce que nous appelons Poggio à Sovana mérite une explicaiton rapide. Les vestiges étrusques de Poggio Prisca, Poggio Felceto, Poggio Stanziale à Sovana sont répartis en 3 sites, très proches les uns des autres.

étrusques à Poggio à Sovana

La tombe Pola à Poggio à Sovana

La tombe Pola, malheureusement mal conservée, datant du 3e siècle av. J.-C., devait comporter à l’origine 8 colonnes, creusaient à même la roche. Il n’en reste q’une, à l’entrée de la tombe elle-même. Les parois devaient être recouvertes d’enduits colorés.

La tombe du Typhon à Poggio à Sovana

La tombe du Typhon, du 2e siècle av. J.-C. montre des signes de l’influence grecque. En effet, elle porte ce nom par référence à une sculpture intérieure représentant un Typhon, animal de la mythologie grecque.

La tombe Ildebranda à Poggio à Sovana

La tombe Ildebranda date du 3e-2e siècle av. J.-C. Elle n’a été découverte qu’en 1924 par les frères Rosi et étudiée par Ranuccio Bianchi Bandinelli. Elle porte un nom qui n’a rien à voir avec son passé. Ce nom lui a été donné en référence à un citoyen illustre de la ville de Sovana.
C’est l’une des tombes les plus importantes de toute l’Etrurie, entièrement taillé dans le tuf.
Le tombeau est composé de deux parties distinctes: la chambre funéraire, et la statue, taillée dans les murs de tuf non loin du centre de Sovana.
Le tombeau Ildebranda reprend les éléments essentiels du temple grec. 12 colonnes soutenaient un toit pour former le pronaos. Une frise représente des griffons, des végétaux et des figures humaines. L’ensemble devait être recouvert de stucs polychromes aux couleurs vives, comme les appréciaient les étrusques.
Il n’a été retrouvé aucune décoration ni aucun élément dans la chambre funéraire, sous le monument, sans doute profanée dés l’antiquité. Plusieurs couloirs et plusieurs chambres composent ce tombeau, dont un du 4e siècle av. J.-C.
La tombe Ildebranda est une œuvre architecturale majeure, probablement aussi fut-elle un lieu sacré.

La Via Cava di Poggio Prisca

Une Via Cava dite di Poggio Prisca, est spectaculairement creusée dans le tuf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *