Asciano

> En savoir + sur le sujet <   ←   Affichez / retirez les infos complémentaires

Le bourg d’Asciano est d’origine √©trusque et romaine.
Implant√© sur une colline, il domine, √† 200m d’altitude, la vall√©e de l’Ombrone, sur l’ancienne Via Lauretana.

Asciano devint siennoise en 1285 et fut entourée de murailles, en 1351.
Soncaractère médiéval subsite encore.

Les superbes mus√©es d’Asciano

On est stup√©fait de d√©couvrir, dans cette bourgade somnolente d’Asciano, plusieurs¬† mus√©es d’une richesse fabuleuse dont deux sont abrit√©s dans le palais Corboli.
Ce palais a √©t√© √©difi√© √† partir des ann√©es 1212-1214, au moment o√Ļ Sienne acquit des fiefs dans le territoire d’Asciano.
Propri√©t√© de la famille siennoise Bandinelli, il √©tait √† la fois un lieu d’habitation et un lieu d’exercice d’importantes activit√©s commerciales.
Au premier √©tage du palais remarquez les superbes fresques de plafond, repr√©sentant les Quatre Saisons, oeuvres d’un √©l√®ve de Lorenzetti, dat√©es du milieu du 14√®me si√®cle.

Coup de coeur de toscane1.com :
le Museo Civico Archeologico e d’Arte Sacra
palazzo Corboli
122 corso Matteotti

Ces 2 musées ont été intelligemment rassemblés dans un même palais.
Le mus√©e d’Art sacr√© conserve de belles oeuvres de l’√©cole siennoise, des 14√®me et 15√®me si√®cles. Le mus√©e arch√©ologique, assez agr√©able, refl√®te les d√©couvertes de l’excavation d’un groupe de tombes de Poggio Pinci.

A voir aussi à Asciano

A voir encore à Asciano, sur la piazza del Grano, une belle fontaine en travertin du 15ème siècle, oeuvre de paolo Ghini.

La coll√©giale romane de Sant ‘Agata (11e si√®cle), en travertin, poss√®de un clocher du 13e si√®cle et des √©l√©ments d√©coratifs de type lombard.

Une fête singulière à Asciano

Anecdotique:
Le 2√®me dimanche de septembre se d√©roule √† Asciano, le ¬ę palio dei ciuchi ¬Ľ, le palio des √Ęnes (il ciuco c’est exactement la bourrique), manifestation folklorique ancienne, durant laquelle des √Ęnes d√©fendant les couleurs de leurs quartiers, entrent en comp√©tition.
Les sept quartiers (contrade) font d√©filer pour l’occasion des figurants portant costumes et coiffes d’√©poque Renaissance, nobles, pages, servantes, porte-drapeaux et enfants suivis de leur √Ęne.
Des d√ģners pantagru√©liques sont servis au public pour clore cette f√™te tr√®s populaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *