Coupole du Duomo de Florence

> En savoir + sur le sujet <   ←   Affichez / retirez les infos complémentaires

L’intĂ©rieur de la coupole du Duomo de Florence est imposant et splendide. Il se visite et toscane1.com vous le prĂ©sente.

Le grand trou vide de la coupole du Duomo de Florence

Lors de la construction de la cathĂ©drale, les travaux dĂ©marrèrent, comme cela se fait rĂ©gulièrement, avant mĂŞme que tous les problèmes techniques soient rĂ©solus. C’est ainsi qu’on Ă©leva les piliers et les murs, laissant un trou bĂ©ant pour le dĂ´me futur, une cavitĂ© perchĂ©e Ă  60m de hauteur, large d’une cinquantaine de mètres !

Coupole du Duomo de Florence

C’est lĂ  que devait se construire le dĂ´me le plus grand jamais rĂ©alisĂ©. Oui, mais qui serait capable de l’Ă©difier ?

On lança donc un concours, en 1419. De nombreux postulants proposèrent leurs solutions, mais aucune ne convainct vraiment. La difficulté était bien technique: comment élever si haut une coupole si large !

Même les machines faisaient défaut. Le prix ne fut jamais attribué.

Les florentins s’interrogeaient sur le devenir de ce trou bĂ©ant Ă  la dĂ©mesure de leurs prĂ©tentions.

La construction de la coupole du Duomo de Florence

Filippo Brunelleschi travaillait déjà sur cette coupole gigantesque depuis plusieurs mois. Il déposa un projet.
Finalement, le projet fut attribué conjointement à Brunelleschi et à son rival Lorenzo Ghilberti.

Le projet monumental de Brunelleschi prĂ©voyait une construction en briques, dont l’angle de pose Ă©ait très prĂ©cis, liĂ©es entre elles par du mortier. Les risques de glissement Ă©taient rĂ©els, comme les risques d’affaissement des murs.
Le projet fut rĂ©alisĂ©, du moins jusqu’Ă  mi hauteur et provisoirement interrompu, pour observer la tenue de l’ensemble. On monta ainsi la coupole peu Ă  peu, sans avoir la certitude de parvenir Ă  la terminer et en craignant toujours un affaissementdes murs ou une dĂ©intĂ©gration du dĂ´me.

Finalement, la coupole fut achevĂ©e, surmontĂ© d’un pavillon de pierre afin de bien peser sur l’ensemble et lui donner la rigiditĂ© qu’il convenait. Cette coupole, la plus grande du monde, dĂ©montre bien la dĂ©mesure de la puissance florentine et l’habiletĂ© extraordinaire de Filippo Brunelleschi.

L’incroyable coupole du Duomo de Florence

Le projet de Brunelleschi prĂ©voyait que l’intĂ©rieur de la coupole soit recouvert d’une mosaĂŻque d’or, visant Ă  reflĂ©ter la lumière provenant des fenĂŞtres situĂ©es juste en dessous. Mais sa mort modifia le devenir de sa coupole.

En effet, le Grand Duc Cosme 1er de Medicis demanda Ă  Giorgio Vasari d’y peindre un Jugement dernier. Le travail dura de 1572 Ă  1579, c’est-Ă -dire après la mort de Vasari (1754).
Le dernier cercle central, entièrement peint par les mains de Vasari, reprĂ©sente les « 24 vieillards » de l’Apocalypse (24 anciens, conseillers de Dieu).

Egalement, scènes du Choeur des anges, du Christ, Marie et les saints, les Vertus, l’Esprit saint et la BĂ©atitude. Dans la partie infĂ©rieure, l’Enfer et les 7 pĂ©chĂ©s capitaux.
Toutes ces oeuvres s’admirent depuis le balcon du dĂ´me, Ă  la sortie de la visite du dĂ´me.

Ainsi, une dualitĂ© s’Ă©tablit dans la cathĂ©drale, entre la prĂ©sence du Christ et celle de Satan.


Votre hĂ´tel Ă  Florence ou location d’appartement Ă  Florence


En savoir +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *