Pages Navigation Menu
Categories Navigation Menu

Lunigiana

La Lunigiana est une région dont l’unité humaine est bien établie mais qui se trouve répartie sur plusieurs régions administratives.

LunigianaEn effet, elle fait actuellement partie de la Toscane et de la Ligurie.

Cette région comportait autrefois un territoire dans l’actuelle province de Parme (Albareto), en Emilie-Romagne, possédait dans l’actuelle Toscane, une bonne partie de la province de Lucques (jusqu’à Pietrasanta et Minucciano) et couvrait la majeure partie de l’actuelle province de La Spezia en Ligurie.

Au début du moyen-âge, la région formait un tout uniforme, sous la domination de la famille d’Este, puis de l’évêque local. Mais, elle fut morcelée par la famille Malaspina (cousine de la famille d’Este).

Elle s’étend actuellement sur l’actuelle province de Massa-Carrara en Toscane (c’est la Lunigiana toscane) et sur le territoire de la province de La Spezia en Ligurie (c’est la Lunigiana ligure).

La Lunigiana actuelle comprend 22 communes, 14 en province de Massa-Carrara (Toscane) et 8 en province de La Spezia (Ligurie) :

  • La Spezia (SP) : Ameglia, Arcola, Bolano, Castelnuovo, Ortonovo, Santo Stefano, Sarzana, Vezzano
  • Massa Carrara (MS) : Aulla, Bagnone, Casola, Comano, Filattiera, Fivizzano, Fosdinovo, Licciana, Mulazzo, Podenzana, Pontremoli, Tresana, Villafranca, Zeri.

Histoire de la Lunigiana

Les romains fondèrent une colonie sur le fleuve Magra, en 177 av. J.-C., peu avant son embouchure. Elle s’appela Luna. Ce site était choisi en fonction de la proximité des carrières de marbre lunense, l’actuel marbre de Carrare, déjà exploitée par les romains. La pierre était descendue jusqu’à Luna et de là, par voie d’eau rejoignait Rome.
On peut encore voir des traces de ces activités romaines autour de Ortonovo, dernière cité de la Ligurie avant d’entrer en Toscane.

La ville de Luna prospéra jusqu’à l’époque de Charlemagne. Mais déjà le niveau de la mer avait tendance à baisser, rendant le fleuve plus difficilement navigable et surtout, transformant ses rives en immenses marécages insalubres.

La ville fut totalement abandonnée au début du Xe siècle. Les habitants se réfugièrent à Sarzana, qui devint le centre politique, administratif et religieux de la région. La ville se situe sur le fleuve Magra, mais 5-6km plus en amont de l’embouchure. 

De part sa localisation, la Lunigiana a toujours été une terre de communication, recevant les influences de l’Émilie, de la Ligurie et de la Toscane. Ces apports, parfaitement assimilés, se retrouvent de nos jours dans les traditions, le dialecte, la gastronomie, l’architecture, etc …

De ce fait, la région fut longtemps convoitée et, cela se comprend, elle fut très vite peuplée de château féodaux, de forteresses et d’une architecture spécifique : celle des maisons-tours et des bourgs en galeries.
De quoi s’agit-il ?

Les maisons-tours de Lunigiana

De maisons qui s’élevaient en hauteur et auxquelles on accédait par une échelle amovible. En cas d’attaque, il suffisait de retirer l’échelle pour mettre la famille et les biens en sûreté. Au niveau du sol, ces maisons-tours ne présentent aucune ouverture, si ce n’est quelques meurtrières.
Il reste encore quelques exemples de ces maisons-tours en Ponticello et Caprio.

Les bourgs en galeries de Lunigiana

L’architecture se distingue aussi par de nombreux passages couverts dans les villages. Ils se nomment les Borghi in galleria, les bourgs en galeries, comme Pietrasalta, Bola, Pieve, Foce, Terceretoli, Castevoli, Pozzo, Castagnetoli, Caprio di Sopra, Cavallana, etc.

Nous vous proposons de mieux connaître cette terre, que nous détaillons par les liens de la colonne de droite.

 

Share


Merci de ne pas poser de questions ici mais sur le FORUM ITALIE svp

Pas de questions ici mais sur le forum ↑                 Laissez un commentaire ↓

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *