Duomo

♦ En savoir + sur le sujet   ←   Affichez / retirez les informations complémentaires

Le duomo de Florence, en fait la cathédrale Santa Maria del Fiore, est un oeuvre unique au monde et particulièrement impressionnante. 

Architecture du duomo de Florence

L’oeuvre est monumentale et novatrice. En effet, les piliers de la nef sont fins et espacés. La voûte très haute. A la construction, il s’agissait donc de relever un défi architectural auquel tous participaient, l’architecte mais aussi les entreprises et leurs ouvriers.

Le Duomo, la nouvelle cathédrale Santa Maria del Fiore, est l’une des plus grandes d’Europe. Elle mesure en effet 153 mètres de long, sur 38 m de large. En dimension, c’est le second édifice religieux italien après Saint Pierre de Rome.

La coupole (duomo) de Brunelleschi à Florence a fait pâlir d’envie les rivaux de Sienne, élevée à la gloire de Dieu et par l’orgueil des hommes. Symbole de la richesse et de la puissance des florentins du 13e et 14e siècle. Car en effet, il a fallu attendre 125 ans pour qu’un architecte se lance dans ses plans de   construction et 14 ans pour la réaliser. La base de la coupole mesure 90 mètres de diamètre, à 50m de hauteur. Cette coupole est elle-même d’une dimension jamais égalée, bien plus vaste que ses rivales Pisane ou Siennoise.
Visite impressionnante de l’intérieur de la coupole. Santa Reparata fut définitivement abattue en 1375. En 1412, la cathédrale prit le nom de Santa Maria del Fiore. Consacrée le 25 mars 1436, par le Pape Eugenio IV.

La décoration du duomo de Florence

L’extérieur est entièrement marqueté de marbre vert (de Prato), rouge (de Maremma) et blanc (de Carrare), comme le campanile et le Baptistère .
Sur le portail Sud (côté campanile), “David et Dominique”, mosaïque de Ghirlandaio. Saint Matthieu”, une œuvre inachevée de Michel-Ange.
Petite anecdote:
En extérieur, le long de l’abside de la cathédrale, vous pouvez observer un emplacement au sol, marqué d’une plaque de marbre. Il indique l’emplacement de la chute d’un globe de cuivre doré, œuvre de Verrocchio. Atteint par la foudre, le 16 février 1600, le globe se détacha et chuta à terre. Ferdinand Ier, en 1602 le fit remettre en place. L’invention du paratonnerre le protège désormais.

Histoire du duomo de Florence, Santa Maria del Fiore

A la place de l’actuel Duomo de Florence, en fait cathédrale Santa Maria del Fiore, dés le 13e siècle, existaient déjà un baptistère, un campanile et la cathédrale Santa Reparata.




Duomo de FlorenceIl faut se rappeler qu’au Moyen Age, la Toscane était un puzzle de petits états, plus ou moins alliés les uns aux autres mais bien plus souvent en guerre les uns contre les autres.
De très vives rivalités opposaient les puissantes villes de Sienne, Pise et Florence. C’est à l’époque où Florence imposa sa suprématie sur la région, que les florentins voulurent remplacer leur cathédrale Santa Reparata, trop sobre et trop petite, pour disposer d’une cathédrale digne de leur puissance et qui éclipserait celles de Pise et Sienne.
Avec cet esprit, les florentins se lancèrent dans un chantier qui devait durer plusieurs siècles : celui de la construction de la cathédrale Santa Maria del Fiore, le Duomo.

L’architecte de Colle di Val d’Elsa, Arnolfo di Cambio, fut chargé des travaux, du moins le suppose-t-on. Mais l’architecte meurt en 1302 et les travaux s’arrêtent.
Il faudra attendre la découverte des restes de l’évêque de Florence Saint Zanobi pour redonner un élan à la construction. C’est Giotto qui, en 1334, est chargé de superviser les travaux. Il dessine les plans du campanile, redémarre les travaux, mais meurt 3 ans plus tard.
L’entreprise était unique et nouvelle. Les travaux avançaient lentement, par essais successifs. Ils furent dirigés par les architectes Alberto Arnoldi, Pietro di Giovanni d’Ambrogio, Neri di Fioravante et Andrea Orcagna.
Ce fut ensuite l’architecte Francesco Talenti qui termina le campanile et dessina un nouveau projet de cathédrale, utilisant la construction inachevée de Arnolfo di Cambio. A partir de 1359, Giovanni di Lapo Ghini fut à son tour chargé des travaux.

En savoir +

Florence incontournable

Florence incontournable
Le Duomo
Palais Vecchio
Ponte Vecchio
Santa Maria Novella
Musée des Offices
Musée du Bargello
Accademia
Palais Pitti
Santa Croce
Chapelles Médicis / San Lorenzo
San Miniato al Monte
Musée Davanzati

Share

2 thoughts to “Duomo”

  1. Bonjour,

    La Firenze card joue-t-elle son rôle de coupe file pour le Duomo, le campanile, le battistero et le musée d’ell’opéra del duomo?

    Merci de votre réponse

    1. Bonjour,
      Oui tout à fait, la Firenze card est coupe-file pour tous les musées et sites répertoriés. Par contre, uniquement pour visiter la coupole du Duomo, il faut réserver votre horaire précis de passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *