exposition Homme virtuel Palazzo Blu Ă  Pise

Palazzo Blu Ă  Pise c’est une maison bleue… Ă  Pise

Le Palazzo Blu à Pise, c’est une maison bleue, au bord de l’Arno. On la voit tout de suite, elle est toute bleue et elle est bien plus qu’une simple maison. C’est un vrai palais, c’est le Palazzo Blu. Il est bleu comme «le bleu du ciel peint de bleu». Et il est magnifique. C’est le seul palais bleu le long de l’Arno, sur le Lungarno Gambacorti, ce bord du fleuve que la ville cherche à valoriser.

Palazzo Blu Ă  Pise

Pise est la rivale éternelle de Florence avec laquelle elle partage l’Arno. Et à Pise il y le Palazzo Blu qui mérite bien une visite. Palais transformé en médiathèque, il abrite une salle de conférence, un café, une bibliothèque et des salles d’expositions. Sa couleur bleue, inhabituelle en Toscane, aurait été inspirée aux propriétaires par des visiteurs venus de Saint Petersbourg en souvenir du palais de l’Hermitage. Cette couleur date du XVIII siècle, elle a été retrouvée suite à des travaux de restauration.

Palazzo Blu à PiseLa fondation Palazzo blu organise des expositions d’art contemporain comme celles qui se terminent le cinq février. L’une d’elles est consacrée à Chen Jiang Hong, auteur et illustrateur de livres pour enfants et publié en France par L’école des loisirs. L’autre est consacrée à Savador Dali. Peintre bien connu et illustrateur de la divine comédie de Dante, 150 de ses œuvres sont présentées et montrent sa relation avec les grands classiques italiens comme Michel Ange.

L’homme virtuel au Pallazo Blu Ă  Pise

homme virtuel au Palazzo Blu Ă  PiseDu 24 mars au 2 juillet 2017, une nouvelle exposition «  L’homme virtuel. La physique explore le corps » change complètement de sujet puisqu’il s’agit de montrer comment les progrès scientifiques ont permis de mieux explorer et de mieux comprendre notre propre corps.

 

Collections permanetes du Palazzo Blu Ă  Pise

Palazzo Blu Ă  PiseLe Palazzo blu dispose aussi de collections permanentes avec des tableaux et des sculptures d’artistes pisans, du XIVe au XXe siècle, des gravures du XVIIe au XXe siècle et une collection de pièces de monnaie de l’antiquitĂ© grĂ©co-romaine Ă  nos jours. Il y a notamment une collection de primitifs italiens parmi lesquels le polyptyque d’Agnano, peint par Cecco di Pietro (Pise 1364-1402) sur un fond d’or Ă  la manière byzantine.  Les personnages sont dessinĂ©s avec des contours bien nets, des dĂ©tails prĂ©cis et des visages expressifs. On reconnaĂ®t en bas Ă  gauche, Saint Nicolas et sa crosse d’évĂŞque, saint JĂ©rĂ´me en train de traduire la bible, et Ă  droite, saint  Benoit et sainte Marguerite . Au centre, la madone tient sur ses genoux l’enfant JĂ©sus dĂ©jĂ  assis et au-dessus l’archange Gabriel annonce Ă  Marie sa grossesse. Les deux personnages sont sĂ©parĂ©s par une colonne verticale qui indique qu’ils font partie de deux mondes diffĂ©rents. Mais cette colonne est aussi un symbole de la future croix du Christ qui surmonte le polyptyque dans un geste de bĂ©nĂ©diction universelle.

Dans les collections permanentes, la sculpture pisane tient également une bonne place avec notamment un Christ en piété, polychrome et doré, sculpté en bois de peuplier. Il est du à Andrea Pisano (1290-1348).

Les gravures enfin, font la part belle à Giuseppe Viviani, peintre et graveur du XIX siècle qui a illustré Pise et ses habitants mais on y trouve aussi quelques français comme Jean Baptiste Desmarais et Elisabeth Chaplin.

Le palais bleu a accueilli en 2015 et 2016 d’autres expositions parmi lesquelles, l’une d’elle consacrĂ©e Ă  Toulouse Lautrec et une autre Ă  «je vous Ă©cris de Pise» Ă  partir de l’album d’une famille française du XVIIIe siècle.  Une visite s’impose donc Ă  l’occasion d’un passage Ă  Pise. Pise et la France, c’est une vieille histoire et pas seulement grâce Ă  la Place des Miracles.

                                                  Philippe Poivret

Infos pratiques sur le Palais Bleu Ă  Pise

Adresse
Lungo Gambacorti 9

Horaires
Ouvert du lundi au vendredi de 10h.  Ă  19h
samedi et dimanche de 10h. Ă  20h

Tarif
Plein tarif : 12 euros avec audioguide inclus
Tarif réduit 10 euros plus de 65 ans, mois de 25 ans, handicapés, groupes
Gratuit pour les enfants en dessous de 6 ans

Site officiel du palazzo

Galleria Passaggi Pisa

Galerie Passaggi Ă  Pise et l’art contemporain

La Galerie Passaggi à Pise est aussi un incontournable de Pise. Pise, bien sûr, c’est la place des miracles avec cette célèbre tour redressée depuis quelques années, le duomo en marbre clair et sombre, le baptistère de style roman en bas, gothique en haut et le Camposanto Monumentale, cimetière aux trois chapelles. Mais il y aussi bien d’autres choses à aller voir à Pise.

Galerie Passaggi Ă  Pise : Artecontemporanea

Une galerie d’art contemporain PASSAGI Artecontemporanea , 14 via Garofani, pas très loin des bords de l’Arno, mérite elle aussi une visite. Créée et tenue par Silvana Vassalo, elle vaut le détour. Toute l’ambition de Silvana Vassalo est de créer et de faire vivre un espace, non seulement pour présenter des œuvres et des artistes vivants mais aussi pour être un lieu de réflexion et de création de l’art contemporain. C’est pour ça qu’elle organise dans sa galerie des rencontres inter disciplinaires qui connaissent un succès réel. Il s’agit non seulement de confronter des créateurs avec le public mais aussi avec des critiques, philosophes, sociologues, écrivains ou autres artistes s’exprimant avec différents moyens.
L’interdisciplinarité est le mot clé de Silvana Vassalo, elle même  diplômée de philosophie de l’université de Pise et d’histoire de l’art à Newcaste Upon Tyne (Grande Bretagne).

Pise est un des hauts lieux intellectuels italiens avec la présence de l’école normale supérieure et d’une université, toutes deux régulièrement classées parmi les meilleures universités et les meilleures écoles dans le monde. Explorer les relations entre la poésie, les arts visuels, les installations, les performances ou l’art numérique, les vidéos ou les livres d’artistes est le cœur du travail de la galerie.

Merci Ă  la Galleria Passagi Ă  Pise de nous avoir permis gracieusement de reproduire ses photos.

Galerie Passaggi Ă  Pise
Courtesy Galleria Passaggi, Pisa. S. Mezzaqui, E disse, 2014. Libro intagliato (Erri De Luca, E disse, ed. Feltrinelli), dimensioni variabili (libro h. 19,5 cm36”).

Galerie Passaggi Ă  Pise : UNA FORMA DI ATTENZIONE

En 2014, lors de l’ouverture de la galerie avec « una forma di attenzione »,  Sabrina Mezzaqui, plasticienne, a présenté son travail sur les livres de Eri De Luca et de David Grossman mais aussi sur les poèmes de Antonella Anedda, l’une des plus connues parmi les poètes italiennes contemporaines. Il en est résulté une étonnante confrontation dont l’esprit créatif s’est  développé lors de chaque exposition. Un très beau livre d’artiste a été imprimé par la galerie à cette occasion. Il est toujours disponible sur place ou par internet.

Galerie Passaggi Ă  Pise : Spazi di relazione

Galerie Passaggi Ă  Pise
Courtesy Galleria Passaggi, Pisa – P. Bonanzinga, Nelle Mie Stanze #03 (Fortaleza de SĂŁo SebastiĂŁo, Ilhia de Moçambique), 2015. Fotografia, 66×50 cm.

Spazi di relazione ou espaces de relation : un titre qui cadre parfaitement avec l’idée de la galerie. C’est le titre de l’exposition en cours (visible jusqu’au 3 décembre 2016). Le travail de Patrizia Bonanzinga comprend les photos de trois projets : The big data world, nelle mie stanze (dans mes pièces) et Groenlandia. Il ne s’agit pas de simples photos mais d’un travail numérique fait à partir de plusieurs photos. Le but est de faire apparaître des relations entre la réalité brute et nos propres perceptions.

Il y a des superpositions, des transparences ou des duplicatas qui montrent ce que nous ne voyons pas au premier regard ou au premier abord.
Différents espaces publics et le Groenland sont le point de départ des photos travaillées alors que des immeubles désaffectés au Mozambique sont le support de photos qui montrent cette « sensation étrange de déperdition totale et de non-être », nous dit Patrizia Bonanzinga.

Galleria Passaggi Ă  Pise : ANTHROPOMETRY

Galerie Passaggi Ă  Pise
Courtesy Galleria Passaggi, Pisa. M. Lunardi, Anthropometry 154855, 2015, screenshot da video (3’36”).

L’an dernier, « Anthropometry » a présenté  le travail de Marcantonio Lunardi. L’exposition visait à montrer le dangereux rapport que nous entretenons avec la technologie en courant le risque d’être réduit à de simples chiffres calculés par des algorithmes.

 

 

Galerie Passaggi Ă  Pise
Courtesy Galleria Passaggi, Pisa. T. Villani, Memories#, 2015, Installazione, (fotografie e scultura, 118,5x168x168 cm.) dettaglio.

Galleria Passaggi Ă  Pise : KĂ–RPERLAND

 

Au début 2016, Tatiana Villani a présenté « Körperland » (terre des corps) : le corps comme territoire à explorer, comme paysage changeant, comme enveloppe de l’identité personnelle. Tableaux, photos, installations et vidéo ont composé une géographie des corps et de leurs deux âmes, l’une comme terre mère l’autre comme plus intime.

Galerie Passaggi

D’autres expositions ont eu lieu et d’autres seront encore programmées. Elles méritent toutes d’aller y voir de plus près. Silvana Vassalo se fera un plaisir de discuter avec vous et de vous présenter sa galerie.

 

En savoir +

PASSAGI Artecontemporanea
14 via Garofani
Pise

Site officiel de la galerie Passaggi Ă  Pise
Sabrina Mezzaqui
Patrizia Bonanzinga
Marcantonio Lunardi
Tatiana Villani

Philippe Poivret